Historique 2 – Carrière SNCF de la 241-P-9

La 241-P-9 fut mise en service le 28 juin 1949 à Dijon-Perrigny. L’électrification provoque sa mutation le 20 octobre 1952 à Marseille-Blancarde.

Elle est affectée au Mans le 28 juin 1962. C’est à ce moment que la P9 arborera ses plaques bleues, comme les autres machines du Mans. L’origine de cette couleur est difficile à expliquer, mais l’on sait que, plus tard, les 141-R connaîtront des plaques de couleurs assez variées à travers la France…

Le dernier train commercial de la P9 fut le 10720 Nantes – Le Mans, le 22 septembre 1969. Elle est « garée bon état » le 12 novembre 1969. Afin de la sauver, le Contrôleur Traction Raymond Dauphin fonde, au Dépôt de Bordeaux, l’Amicale des Anciens et Amis de la Traction Vapeur SNCF, qui a pour Président d’honneur le fameux ingénieur André Chapelon. Raymond Dauphin propose la 241-P-9 à la Ville de Bordeaux, qui, sans surprise, n’éprouve aucun intérêt pour un projet de ce genre… Le 26 juillet 1971 elle est présentée en compagnie des 141-R-798, 141-C-100, et 040 TA 17 sur les voies du pont tournant n°1 dépôt du Mans, à l’occasion d’une visite d’ingénieurs japonais.

Suite : le train spécial COPEF de 1973